JMJ : Pèlerins et touristes.

Vendredi 12 août :

Un bon réveil ça aide ça aide... Un bon réveil ça aide même les plus forts... surtout quand il faut se lever à 4h30... et partir en car à 5h15 pour une destination inconnue. Un petit souci technique ne nous a pas permis de partir à l’heure...mais on y tient à notre étape pélé "comme des vrais" !

Le car nous dépose à une quinzaine de kilomètre de Elmonte... pour nous permettre bien plus que de rentrer à pied... de vivre nous-mêmes la dernière étape... au moins en partie... du pèerinage des Rocieros jusqu’au Sanctuaire ou nous logeons... avec la fatigue, la poussière, la sueur..., la joie d’arriver et de célébrer la messe en arrivant.

Photos du Vendredi 12 Août

Le parcours est ponctué de stations polychromes représentant des sciènes de la vie de la Vierge Marie... extraites notamment des mystères du Rosaire : l’annonciation, la visitation, l’asomption, le couronnement... A chaque station, un des prêtres se dévoue pour animer une mini exhortation pour nous redonner du baume au coeur...

... en parallèle avec les pastèque et les melons jaunes pour éviter la déshydratation au fil de la journée. Un véhicule 4x4 nous accompagne également pour jouer à la fois à la voiture balai, à l’infirmerie de campagne, au ravitailleur.

Nous en profitons pour découvrir l’art subtil de marcher résolument dans un sol de sable fin... ce qui permet en outre d’apprendre à se connaitre tous les uns les autres...

tout en faisant l’expérience d’une journée de retraite au désert... à la façon des disciples du Christ.

A l’arrivée... vers 11h30 nous sommes épuisés ! mais contents de l’avoir fait. Nous célébrons l’Eucharistie vers midi... juste avant le rendez-vous à l’autre table... à partir de 14h... Et enfin le reste de l’après midi nous permet de retrouver la plage, ses embruns et son sable brûlant.

Au retour nous commençons les premières réunions en petits groupes (constitués par les jeunes eux-mêmes... avec un animateur et un prêtre)... pour relire le fil de la journée, partager nos impressions... et échanger sur un sujet en lien avec la démarche de pèlerinage et de grand rassemblement que nous effectuons.

Bonne nouvelle... On a réussi à avancer l’heure du repas du soir d’une heure... soit 21h... pour pouvoir vivre ensemble ensuite un temps de veillée festive préparée par une équipe... avec son animateur.

C’était trop bien ! Et enfin... DODO !!! car le lendemain nous allons découvrir Christophe COLOMB... et ses caravelles qui mouillent dans le coin.


Samedi 13 août :"Sur les pas de Christophe Colomb"

Photos du Samedi 13

La journée restera la "journée Christophe Colomb" de cette semaine de préparation en diocèses. Après la messe de 10h au Sanctuaire... nous prenons la direction de la Muelle de las Carabelas... à Huelva... où nous passerons la matinée, jusqu’au déjeuner de 14h30, à découvrir le sîte où mouillent les
reproductions exactes des 2 "nefs" (équipages de 10 à 20 marins) : la Pinta et la Niña, et de la caravelles (navire amiral) : la Santa Maria, qui ont conduit Christophe Colomb et son équipage vers le nouveau monde... en août 1492.

Ici tout le monde se souvient que c’est dans les villages des alentours qu’ont été recrutés les hommes d’équipages des 3 navires armés pour cette expédition vers l’inconnu... : plus qu’un pari... pseudo-pascalien... celui d’une Terre ronde plutôt que plate... c’était un véritable acte de foi à la base... souligné par une célébration avant le départ...pour confier l’expédition à la Providence divine... et des célébrations d’action de grâce au retour de l’équipage sain et sauf.

C’est aussi l’occasion pour chaque jeune de tester chacune des attractions gratuites proposées autour de ces pièces maîtresses du site... en particulier un conception de pins-macarons à épingler sur soi... et sur lequel on peut représenter "ce qu’on veut"... ainsi qu’une séance d’initiation à l’art consommé des pas de danses espagnoles... par un jeune coach haut en couleur.

Puis c’est le déjeuner en face de la structure... de l’autre coté de l’artère de circulation... sur l’esplanade du FORO IBEROAMERICANO... le temps de découvrir que l’un de nos guides de la marche sur les pas des "rocieros"... la veille..., ancien commissaire de police, était ni plus ni moins qu’un descendant direct de l’amiral commandant l’expédition sur la Santa Maria !

Ensuite... le détour s’impose par les jardins de l’ex Monastère franciscain de la Rabida...[ (http://www.tripadvisor.fr/Attraction_Review-g187442-d567239-Reviews-La_Rabida_Monastery-Huelva_Andalusia.html) ] où Christophe Colomb est venu confier son expédition avant de partir..., ainsi que l’église qui abrite le Sanctuaire de "Nostra Virgen De La Cinta (Notre Dame de la Ceinture), toujours à Huelva, connue pour avoir soigné efficacement les maux de ventre d’un visiteur.... après qu’il ait revêtu une ceinture trouvée là, au pieds de la Vierge. Notre périple "colombin" s’achève avec l’église où ils sont venus rendre grâce, au retour... pour être revenus sains et saufs... en dépit des caprices de la mer. L’occasion pour Mgr Turini de revêtir la superbe étole ouvragée abritée par ce lieu.

La journée se termine avec la découverte de l’ancien couvent de religieuses de Huelva devenu Maison épiscopale de "Mgr José"... évêque du diocèse... qui nous accueille avec beaucoup de disponibilité. Il nous fait en particulier visiter la partie de la résidence devenue musée diocésain... abritant des oeuvres picturales uniques réalisées aux 14e et 15e siècles... ainsi que des salles dédiées à l’art contemporain. Puis nous dînons sur la place en face de l’évêché... avant de prendre part au concert offert à tous les groupes de jeunes accueillis par le diocèse : Montauban, un groupe africain, ainsi qu’un groupe venu de Saint Domingue... Et puis DODO... Dimanche matin : GRASSE MAT’ !!! Youpi !


Dimanche 14 août :"Un pour tous ! Tous pour un !"

Photos du Dimanche 14 aout

Matin : grasse mat donc... sauf peut-être pour les animateurs et les prêtres... et les envoyés spéciaux en herbe et en mission. Midi sonne l’heure de la visite du trésor du Sanctuaire... En fait, deux lieux assez distincts dans leurs contenus et leur localisation.
Le première lieu évoque les circonstances de la guerre d’indépendance face à l’occupant... français... bonapartiste... avec moult détails sur les pratiques des "sombres héros" français à l’égard des populations autochtones. Cette page obscure est directement liée à la naissance de la célébration annuelle de la "Romeria del Rocio" (http://es.wikipedia.org/wiki/Romer%C3%ADa_de_El_Roc%C3%ADo)

Le second volet est en fait la "garde robe personnelle de NS de El Rocio... qui contient chacun des ornements actuellement utilisés pour vêtir et ornementer en fonction des circonstances... la Vierge elle-même... et l’enfant Jésus... en particulier lors des grandes célébrations. Pouvoir toucher la Vierge et lui tenir lieu de "chambellan" un privilège réservé à une famille en particulier... et se transmet de génération en génération... plus exactement de mère en fille (dont l’une doit être mariée et l’autre célibataire... et les enfants de celle qui est mariée doivent être présents). La "chasse" elle-même de la Vierge est équipée d’un mécanisme spécifique qui la retire automatiquement de son lieu d’exposition... et la place en sécurité dans un espace situé à l’arrière, dont les issues sont vérouillées par des parois blindées ; la cage sécurisée ainsi obtenue étant prévue pour résister à un gros tremblement de Terre. Si un séisme se déclenche alors que l’on se trouve à cet endroit... on peut se retrouver "coincé" avec la Vierge Marie dans une cage blindée aux normes anti-sismique !

Après-midi... plage... en essayant d’éviter l’insolation. Il n’est pas rare de voir l’un ou l’autre d’entre nous souffrir de migraine ou de mal de ventre... , dans le meilleur des cas ... de coup de soleil.

Le soir nous partons pour Huelva... pour l’eucharistie en français et en espagnol... avec tous les groupes de JMJistes accueillis dans le diocèse... au cours de cette première semaine. Les Espagnols sont tout surpris de nous voir chanter par coeur "Ressussito !"

Puis Mgr José, évêque de Huelva nous invite tous à dîner avec lui dans la cour d’une école privée catholique... où un buffet froid a été préparé.

Chaque diocèse défile également sur scène pour proposer une ou plusieurs animations... Nous leur chantons : "Bénissez Dieu, Vous Serviteurs de Dieu"... avec la chorégraphie... Ils ont adoré ! (sic)

Puis c’est le retour sur Almonte et la Résidence de la Hermandad NS de El Rosio.... où nous logeons.
—