La Sainte Coiffe pour la vigile de Pentecôte

Ostensions de la sainte coiffe du Christ à la cathédrale de Cahors pour la vigile de Pentecôte, Samedi 14 mai 2016 :
- 18 h 30 : procession au début de la messe au cours de laquelle un groupe d’une demi-douzaine d’adultes seront confirmés.
- 20 h 30 : procession et veillée de prière.
Après sa mort, selon le rituel juif, Jésus-Christ a été enveloppé d’un suaire (le linceul) et sa tête à été recouverte d’un autre suaire, plus petit, se terminant par deux ruban noués sous la mâchoire : la sainte coiffe. Après la résurrection, Pierre et Jean ont vu dans le tombeau vide ce suaire de la tête "roulé à part à sa place". Cette coiffe mortuaire, signe de la résurrection, a été vénérée ici à Cahors probablement depuis l’an 803 où Charlemagne, qui l’avait reçu du calife Haroum-al-Raschid, l’a offert à Ayma, alors évêque de Cahors. C’est saint Namphaise, paladin de Charlemagne, qui fut chargé d’apporter la sainte Coiffe à Cahors.
En ce dernier jour du temps pascal, à la vigile de la Pentecôte, après plus de douze siècles de présence de la sainte coiffe à Cahors, vénérons à notre tour ce signe de la résurrection de Jésus.

Soutenir par un don