MCR : Conseil d’Administration du 26 juin 2018

Mouvement Chrétien des Retraités du Lot
Conseil d’Administration du 26 juin 2018

Le conseil d’administration s’est réuni le mardi 26 juin 2018 à la Mairie de Labastide-Murat (Cœur de Causse) à 14h30 avec 20 présents et 2 excusés ; présidé par Lucette VERDIER.
Le Père MALAVELLE nous invite à prier à partir de l’évangile du jour, extrait du sermon sur la montagne et des Béatitudes. Dans le cadre de l’année Alain de Solminihac propageons le message évangélique avec tact et délicatesse. Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi. C’est la règle d’or édictée par la Loi et les Prophètes, un résumé de l’écriture sainte.

Nouvelles des équipes :
- Deux membres de l’équipe de Gramat rejoignent les 7 membres de l’équipe de Labastide-Murat pour ne faire qu’une seule équipe.
- Tous les participants de l’équipe de St Chels se regroupent avec les membres de l’équipe de Cajarc.
- Nous n’avons plus que 14 équipes.

Elections :
Le Comité Directeur
Lucette VERDIER, Joëlle LAGANNE, Jocelyne ANNES acceptent d’être reconduites pour une année. Elles sont élues à l’unanimité.
Jean-Marie BAYLE démissionnaire du Comité directeur, continuera à visiter l’équipe de Cressensac.
Le Comité Directeur décide de se réunir plus souvent pour un travail plus collégial.

Le Bureau :
• Trésorière : Monique POUGET accepte de continuer encore 1 an en attendant d’être remplacée par une personne au courant de l’informatique.
• Trésorière adjointe : Sylvie VIDAL
• Trésorière adjointe : Maryvonne SANSOU
• Secrétaire : Michèle BRUN
• Secrétaire adjoint : Pierre LAURENT
• Secrétaire adjointe : Pierrette PONS

L’assemblée Générale s’est tenue à Gramat le mardi 22 mai 2018 en après-midi. C’était une belle assemblée de 80 personnes qui a procédé au renouvellement du tiers sortant du Conseil d’Administration réélu à l’unanimité. Remercions les équipes organisatrices.
L’année prochaine l’assemblée générale se déroulera sur une journée. L’animation sera effectuée par Jocelyne ANNES et Edmée DIEUDONNE.

Pèlerinages :
- A Luzech le Jeudi 16 août : 9 h : assemblée générale, 10 h 30 : messe ;
12 h : repas à 18 € ; 15 h : chapelet. S’inscrire auprès de Michel LAFAGE :
Tél. : 05 65 20 12 89. avant le 8 août - Co-voiturage souhaité -
- A Rocamadour : les adhérents du M.C.R. sont invités à se joindre à la journée diocésaine le samedi 8 septembre, jour de la Nativité de la Vierge Marie.
- Le jeudi 4 octobre à Rocamadour, journée de pèlerinage du M.C.R. avec notre aumônier le Père Gilbert MALAVELLE. Les membres du Conseil d’Administration sont invités à profiter des vacances pour communiquer aux équipes cette date afin de prévoir les inscriptions pour septembre.

3es Journées du Monde de la Retraite, à Lourdes, les 19, 20, 21 juin 2018 (28 participants du Lot) :
Quels défis pour ce monde ?

Au début de notre rassemblement, le Pape nous envoie un message : « être âgé, c’est une vocation… » C’est à la lumière de l’encyclique « LAUDATO SI », texte prophétique du Pape François, que les membres du MCR, retraités actifs de l’espérance , réfléchissent sur quatre enjeux de société : « Le vivre ensemble », la famille, la santé, l’écologie. Au son de la guitare, dans l’église Ste Bernadette nous célébrons Dieu, écoutons les intervenants, regardons les films afin de découvrir la route à suivre pour relever les défis de ce monde .

Le défi du vivre ensemble concerne les trois religions monothéistes, les agnostiques et les athées. Les trois intervenants, le rabbin Yann Boissière, le prêtre Christian Delorme, le grand imam et recteur Tarek Oubrou se réjouissent de la diversité de nos sociétés multiethniques, culturelles, confessionnelles comme source de richesse selon la volonté de Dieu. Les conditions de la rencontre et du dialogue sont l’enracinement dans notre propre tradition mais aussi le renoncement à une partie de soi, pour s’enrichir de la différence de l’autre. Vivons ensemble dans la paix sociale et le respect mutuel. Si la République est laïque, les membres de la société ont le droit d’exprimer leur croyance ou non croyance dans un lieu public. Introduisons l’enseignement du fait religieux à l’école par les laïcs. L’éducation à la laïcité est la meilleure façon de donner consistance au principe républicain de fraternité. Il est nécessaire de développer l’esprit critique pour gérer la différence et combattre la violence. Devant nous les jeunes de l’association « coexister » Florence la juive, Mahmoud le musulman et Samuel le catholique se sont enrichis de leurs diversités pour s’engager solidairement au service des plus pauvres. L’expression de l’islam est compatible avec la société occidentale car la religion n’est pas du domaine politique ou économique mais c’est une spiritualité qui doit aider à faire comprendre le monde. Ne restons pas dans une doctrine figée, mais grandissons dans la foi en commençant par nous changer nous-mêmes par des actes de piété ou des petits gestes quotidiens d’entraide. L’homme est créé à l’image de Dieu dont il est le prolongement.

La famille a été évoquée par les intervenants suivants : Michel Billé, sociologue ; Michèle Delaunay, ancien ministre ; Père André Guimet, professeur de théologie morale, Vicaire général du diocèse d’Autun. La famille est le lieu d’apprentissage de la gratuité de l’Amour. La famille et les retraités sont la colonne vertébrale de notre cohésion sociale. Les films intergénérationnels de TAIZE montrent la confiance des petits-enfants vis-à-vis des grands-parents pour la transmission des valeurs. Laissons notre cœur ouvert, témoin de la miséricorde divine en cheminant avec des personnes très différentes pour évoluer. Le Pape a écrit dans « la joie de l’Amour » que nous devons relier différemment et durablement en évitant toute exclusion mais en accueillant les familles démantelées, recomposées, les enfants nés illégitimement de la G.P.A. ou de la P.M.A. les couples homosexuels. Le Pape dans son exhortation apostolique sur la famille nous invite à « intégrer les fragilités ». L’Eglise gagne en fidélité évangélique, à ne pas se poser en donneuse de leçons mais à être la conscience inquiète de nos sociétés. « C’est un hôpital de campagne après une bataille » a déclaré le Pape. Faisons entendre nos questionnements éthiques lors des recherches scientifiques, au regard de l’égalité des droits des enfants à naître. Célébrons les anniversaires de mariage en paroisse. Les questions liées à la famille sont mondiales. Réfléchissons sur les causes de l’évolution des réalités familiales à la lumière des excès dénoncés dans « Laudato Si ».

L’enjeu sociétal de la santé a été traité par Marie de Hennezel, psychologue clinicienne ; Elisabeth Marshall, rédactrice en chef de « Sens et Santé » et de « La Vie » ; le Dr Julie Cosserat, médecin interniste. Ne cédons pas à la tyrannie des techniques médicales, finissons-en avec l’illusion « de rester toujours jeune ». Des utopistes transhumanistes promettent l’immortalité. L’homme essaie d’être Dieu ; or, créé à l’image de Dieu c’est en vieillissant qu’il trouve le vrai sens de la vie dans l’aventure spirituelle. Préparons-nous tôt à la dépendance engendrée par « la révolution de la longévité ». Visitons les personnes âgées à domicile et en maisons de retraite et participons aux soins palliatifs pour leur éviter la solitude et, les aider à mourir. Respectons leur dignité pour une mort en douceur conformément à la loi Claeys-Leonetti. Combattons la légalisation de l’euthanasie. En effet la recherche éthique doit accompagner la recherche médicale. Engageons-nous dans la vie associative, politique ou paroissiale. Le médecin doit examiner le patient dans la globalité de son corps et de son esprit afin d’établir une relation (médecine interniste). Le patient dans le grand âge fait appel à la médecine traditionnelle, à des médecines complémentaires, à des médecines de modes de vie, à la méditation, à la spiritualité, à de nouvelles amitiés, aux émotions positives, à la gratitude.

A la veille de la Cop 21 l’encyclique papale « sur la sauvegarde de la maison commune » nous interpelle pour modifier nos comportements afin de ne pas disparaître. Nous avons réfléchi sur l’ Ecologie avec Olivier Nouailllas, journaliste de « La Vie » ; Marie-Monique Robin réalisatrice de films et journaliste ; Corinne Lepage, ancien Ministre, Présidente des amis de la déclaration universelle des Droits de L’humanité. L’écologie est liée à l’économie. Apprenons à vivre avec moins, à réutiliser, à vivre avec la nature en se nourrissant de produits de saison, réutilisons l’eau de pluie. La révolution écologique se fait grâce à une agriculture respectueuse de la nature et par le biais de circuits courts. Réduisons les pesticides qui détruisent les insectes, les oiseaux, etc. Le réchauffement climatique entraîne tempêtes et destruction des sols. Des conflits planétaires surgissent pour l’utilisation de l’eau des fleuves, 50 % des gaz à effets de serre proviennent du modèle agroalimentaire actuel. Des expériences ont été tentées pour produire de l’électricité photovoltaïque, promouvoir l’économie circulaire, la prévention pour la santé afin d’enrayer l’apparition de nouvelles maladies neurodégénératives, cancers, diabète... Changeons nos comportements en matière de construction, de chauffage, de transport, de nourriture, arrêtons les gaspillages. Développons l’agriculture urbaine, produisons nos propres semences, adoptons les énergies renouvelables. Les films « demain » « qu’est-ce qu’on attend ? » ont tiré la sonnette d’alarme. Apprenons à nos petits-enfants le passage à un monde futur. Il faut entendre « la clameur de la terre et des pauvres » a écrit le Pape François.

Célébration de la Messe avec l’aumônier national le Père Oudot qui nous envoie en mission avec l’audace de l’Evangile, en suivant les préceptes du Pape François.
Monique BODHIN, notre Présidente nationale, conclut en nous souhaitant de rester « des pépites d’Espérance dans un monde qui change ».

-  C.C.F.D.  : Africajarc 19/22 juillet ; Ecaussystème 28/29 juillet à Gignac.
-  C. A. du M.C.R.  : mardi 23 octobre à Labastide-Murat.

Soutenir par un don