Installation et Bénédiction de « la croix des grandes pauvretés »

Jeudi 6 juin 2019 à 15h, en la Cathédrale de Cahors

Par l’Evêque de Cahors, Mgr Camiade

Le Secours Catholique Caritas France s’est engagé, sur l’invitation de la Paroisse de Cahors, à participer au 900e anniversaire de la Cathédrale de Cahors, sous l’angle de la dimension sociale et en lien avec le projet de la Délégation du Quercy.

Entre mars et mai, différents acteurs du Secours Catholique et des personnes en situation de migration sont venus pour donner vie à « la croix des grandes pauvretés », avec leur histoire, leur sensibilité, leur joie, leur blessure, leur peur.

C’est avec une immense joie que tous ces « artistes » ont dévoilé dans la cathédrale de Cahors, leur œuvre, qui a été bénie par Mgr Camiade devant près d’une centaine de personnes.
Cette rencontre a été prolongée par le verre de l’amitié.

Merci encore pour l’investissement de l’équipe locale du Secours Catholique de Cahors dans la réussite de cette cérémonie.


LA CROIX DES GRANDES PAUVRETÉS

Il s’agit d’un empilage d’objets symboliques, qui se regarde à partir du bas en allant vers le haut.
Il y a trois zones dans cette œuvre :

- 1 .en bas, des objets très négatifs, rejetés par la société :
- valise de migrants ou de SDF
- des femmes bafouées, (je pense aux centaines de femmes dans la prostitution ou dans l’esclavage ménager)
- des enfants exploités au travail en Asie, en Afrique, et ailleurs à l’âge où ils devraient être à l’école
- les armes, les milliers de gens victimes de conflits armés, maisons explosées, obligés de fuir etc …
- les produits chimiques, employés massivement qui détruisent la terre et qui, employés massivement, détruisent l’agriculture traditionnelle et le mode de vie des petits paysans au profit de culture intense de palmiers pour l’huile de palme par exemple. On appelle cela l’agro-business.

- 2. Puis, dans la Croix, on arrive à une zone d’objets intermédiaires, ambigus :
- l’informatique, c’est un instrument extraordinaire, pour la communication très rapide, (si vos enfants sont à l’autre bout du monde par exemple) la transmission de données, de photos etc ...instrument de micro-chirurgie, (tous les lasers, explorations fonctionnelles, etc...) instrument de solidarité (collectes de fonds internationaux, etc. …),
Mais Internet, c’est aussi la circulation de photos malsaines, de fausses informations très graves, de ventes de médicaments et de drogues illicites, de ventes d’armes, de circulation d’argent, dont les montants sont très élevés et sans contrôle …

Autre objet ambigu : la voiture et autres moyens de transports. La voiture est une chose formidable pour sortir de l’isolement, pour aller travailler, pour plein de raisons.
Mais la voiture, l’excès de voiture, c’est aussi la pollution, l’air irrespirable (les enfants asthmatiques, etc) chez nous, l’effet de serre, et globalement pour le monde…..et finalement c’est le réchauffement climatique ….la disparition des espèces ...et peut-être de l’être humain ….

Autre objet symbolique de notre pauvreté : l’eau : l’eau des riches qui arrosent les terrains de golf en Californie et l’eau de la brousse africaine qu’on va chercher au puits, à pied …l’eau des riches milliardaires sur yachts en Méditerranée et l’eau des pauvres africains à 100 personnes sur un Zodiac prévu pour 10 et prêt à chavirer ….

- 3. Après toutes ces choses préoccupantes, on arrive sur la Croix, à la troisième zone : les objets symboliques positifs.
- Les livres : c’est d’abord l’instruction, de là les diplômes, de là l’emploi éventuel. Mais aussi les livres, c’est la culture, l’ouverture aux autres, le regard bienveillant sur l’Autre …
- Les photos de famille et d’amis et de sportifs africains  : c’est la présence ou le souvenir de liens affectifs qui vous maintiennent en vie, qui vous encadrent pour vivre et progresser …
- Sur la Croix il y a ensuite la nature, symbolisée par les fleurs (parce qu’on ne pouvait pas mettre des arbres). La Nature dont nous sommes souvent séparés et qui pourtant nous rééquilibre. Aller marcher dans la campagne, ou dans les bois, ou à la montagne, ou à la mer, et nous constatons que l’on va mieux ! Les fleurs ici sont le symbole du retour à une vie saine.

- Enfin les oiseaux. Ils sont le symbole du chant et surtout du partage. Partager avec d’autres, voilà ce qui nous sort de la pauvreté, des pauvretés affective et matérielle.

- Enfin , tout en haut de la Croix , nous avons mis un bateau à voiles, signe que l’on peut aller vers l’avenir, regarder devant, avoir un autre regard , changer de cap , changer de vie ….

- Tout en haut, se trouve la Colombe blanche, signe de la Paix, signe d’espérance...
Dans ce double mouvement : nous allons vers elle et elle descend vers nous. Cette colombe, c’est l’Esprit de Dieu, l’Esprit Saint

Soutenir par un don