Vers la Beauté intérieure

Samedi 21 et dimanche 22 mars 2020

« Une lampe sur mes pas, Ta Parole... » Ps 118 ,105

Programme :

- Samedi 21 mars :

  • 9h30 : Accueil et introduction au thème - Sr Catherine et Sr M.Cécile
    Suivi d’un Temps d’intériorisation personnelle
  • 11h : L’art de la peinture chinoise - M.Pham Chi Thanh
  • 12h : Repas
  • 14h-17h30 : Ateliers de peinture - M.Pham Chi Thanh
    Avec une Pause à 16 H
  • 18h : Eucharistie dominicale avec la paroisse
    ou Temps libre ou atelier peinture
  • 19h : Repas
  • 20h15 : Soirée sur la beauté avec François Cheng - Sr Thérèse du Christ

- Dimanche 22 mars :

  • A partir de 7h45 : Petit-déjeuner
  • 9h : Prière du matin - Sr Catherine de Montpezat
  • 9h45 : Temps de prière personnelle - Sr Marie Cécile
  • 10h30 : Reprise des ateliers - M.Pham Chi Thanh
  • 12h15 : Repas
  • 14h : Ateliers (suite et fin) - M.Pham Chi Thanh
  • 15h : Evaluation
  • 16h : Départ

- Réponse souhaitée avant le 13 mars
à adresser au : GRAND COUVENT 33, avenue Louis Mazet 46500 GRAMAT

- Bulletin d’inscription à télécharger ici

- Pour tout renseignement, contactez :
Sœur Marie-Cécile ou Sœur Catherine : animations@grandcouventgramat.fr

Cette halte spirituelle est un « voyage » pour découvrir plus en profondeur cette beauté intérieure présente en chaque être vivant et dans la nature.

En ce temps de grâce qu’est le Carême, nous nous mettrons à l’école des psalmistes pour écouter le Seigneur… nous méditerons aussi des textes d’auteurs spirituels et nous nous laisserons toucher par la nature ou des témoins contemporains. Temps personnels d’intériorisation, de célébrations communautaires, alternent avec des temps d’expressions artistiques… L’animation liturgique sera assurée par sr Catherine de Monpezat et sr M. Cécile LE THI Bach.

Et l’initiation ou l’approfondissement de la peinture chinoise par Mr. PHAM Chi Thanh, peintre qui a plus de 23 ans d’expérience. Voici sa présentation : « L’œuvre spontanée émane du cœur. Ce style révèle la beauté qui existe en chacun de nous L’imperfection est nécessaire car elle traduit notre nature humaine. L’ombre valorise la lumière, le plein fortifie le vide.

Peindre un simple trait, on ne voit que le trait qui progresse derrière le pinceau. Vertical pour la légèreté, penché pour la nuance, appuyé pour la force. Le pinceau permet une gamme variée de lignes et de formes. Le pratiquant est dans le présent, il est détendu car les pensées parasites sont absentes. Il ne se laisse plus fasciner par les détails et les apparences, dépasse l’aspect dualiste du monde, se libère de l’illusion des sens. Peindre un tableau, ce but n’est pas un but, c’est la voie pour retrouver la paix et l’harmonie en ces temps précieux du présent. »

Selon Lao-Tseu :
« Entendre une parole c’est l’oublier
Voir œuvrer c’est se rappeler
Faire soi même c’est la comprendre »

Soutenir par un don